Je suis une fille perdue, je ne l’ai pas toujours été mais je le suis devenue. Cette fille perdue s’est tranquillement installée, au fil des années sans trop que je m’en rende compte. Aujourd’hui, je vois bien cette fille perdue qui ne sait pas ce qu’elle aime, qui ne sait pas ce qu’elle veut et ne sait même pas ce qu’elle pense. Se retrouver seule avec soi-même à se demander ce qu’elle a envie de faire et de répondre à chaque fois:  Je ne sais pas! Je ne sais pas… des mots qui me pèsent, qui m’emprisonnent. Comment j’en suis venue à faire place à cette fille perdue? La réponse: une relation amoureuse toxique qui a durée beaucoup trop longtemps.

J’ai quitté cette vie et j’ai hâte de construire MA vie qui me fait tant rêver. Une vie ou il n’y a que moi qui prend les décisions, ou personne ne peut me contrôler, me priver de ma liberté, me faire sentir coupable d’être qui je suis. J’ai envie d’être cette fille qui est sûre d’elle, qui avance sans se retourner, qui sait ce qu’elle veut, ce sera un travail important et je vais y arriver. Je rêve aussi d’un homme qui m’aimera… aimer, c’est quoi aimer quelqu’un? Ce que j’ai connu, c’est un homme qui était obsédé par moi, jaloux, possessif, manipulateur, violent et qui me brimait de ma liberté. (Attention! j’utilise le mot violent mais je n’ai pas été une femme battue! Il y a plusieurs sortes de violence, autre que physique et elles sont tout aussi dommageables) Malgré le fait que je n’ai pas été aimée comme je l’aurais voulu, j’ai été aimée, mal, mais aimée quand même, je sais que je ne veux plus de ce genre d’amour (Ah! Je sais quelque chose que je ne veux plus!)

Je veux un homme qui me fera rire, c’est la qualité principale que je recherche, un bon sens de l’humour, tout de suite après la fidélité bien sûre! Un homme, attentionné aussi, c’est important pour moi de savoir que quelqu’un portera des petites attentions à mon égard tout comme je le ferais pour lui. Je réalise que je suis une personne qui donne beaucoup, sans rien attendre en retour mais qui aimerait quand même recevoir tsé 😉 (Un point pour moi, je connais ce côté là de ma personnalité!)

Pour l’instant, je ne suis pas à la recherche de l’homme de ma vie, j’ai espoir qu’on se trouvera lorsque ce sera le moment. Mais j’entends parler de ce monde bizarre que je ne connais pas, le monde des bars, de la crouze, du one night stand, des textos et des fuck friend… ça me paraît être une vraie jungle ou les uns couchent avec les autres pour combler un vide affectif et sexuel. Nous sommes tous humains, nous avons tous des besoins, qu’ils soient sexuels ou affectifs nous devons les combler mais jusqu’à quel point nous pouvons totalement nous déconnecter de notre coeur pour agir ainsi. Personnellement, je ne pourrais pas coucher avec quelqu’un qui ne me plaît pas, que ce soit physiquement ou dans sa personnalité. Donc, si je me rends jusque dans son lit, c’est parce qu’il y a une attirance et que peut-être cette attirance pourrait se développer sur un autre plan. Dans le cas du fuck friend, par exemple, je pense qu’il y en a un des deux qui sera amoureux de l’autre et il souffrira. On a beau se répéter que c’est juste pour le sexe mais on sent notre coeur sur les breaks, on le retient de devenir amoureux parce qu’on sait très bien que si notre coeur aime l’autre, il ne respectera pas le deal de n’être qu’un fuck friend.

Je regarde ce monde inconnu au travers mes lunettes roses qui, je l’avoue, s’assombrissent de plus en plus. J’entends mon âme, voulant me protéger, me chuchoter de mettre mon coeur en cage et de ne donner la clé qu’à celui que se la méritera. Je croyais justement qu’en quittant ma cage dorée, je n’aurais plus jamais besoin de cette objet qui retient prisonnier. Malgré tout, ce monde inconnu reste une expérience à laquelle j’ai envie de participer parce qu’après tout, nous n’avons qu’une seule vie à vivre et elle passe vite!

Je vivrai avec prudence en gardant ma clé précieusement… jusqu’au jour ou je rencontrerai l’homme de ma vie et la lui confierai pour qu’enfin mon coeur se libère lui aussi de sa prison. Je sais que je rencontrerai cet homme que lorsque la fille perdue aura fait place à la vraie MOI, ainsi, je connaîtrai l’amour, le vrai, celui dont j’ai besoin pour vivre et que je veux connaître avant de mourir parce que la vie, ça passe vite!






Découvertes de nouveaux blogues québécois!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *